Lundi 11 Décembre 2017

Menu outils

 
Suivez l'actualité du SIOCA en vous abonnant au flux RSS
Actualité du Sioca

Indicateurs pour un système de transport durable

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Le contexte

Le projet de travailler à la création d'indicateurs de "systèmes de transport durables" a émergé pour répondre à une triple contrainte :

  • le besoin de prendre en compte le développement durable dans la programmation des transports et déplacements sur les territoires,
  • les travaux des ScoT qui visent à lier urbanisme et déplacements
  • les besoins des populations en terme de mobilité alternative à l'usage des véhicules privés et l'évolution de l'offre de transport par les collectivités locales (modes doux et transports publics).

De nombreuses réflexions existent sur le thème du lien entre urbanisme et transports, et récemment la notion d'impact écologique (ou empreinte écologique) d'un système de transports a remis en avant la nécessité de développer des outils d'analyse et de programmation au service des décideurs locaux.

Ce projet est soutenu par l' ADEME et le CERTU au niveau national, car il prolongera les travaux de ces deux organismes en les confrontant à une utilisation sur le terrain.

 

 

Un indicateur pour quoi faire ?

L'indicateur MODULO vise à évaluer en amont l'impact d'un projet urbain sur les déplacements, ainsi que l'impact d'équipements existants. Il repose sur les analyses de bassin de vie ou bassin de mobilité et vise à faciliter les choix des décideurs locaux en matière d'équipements et modes de transports à implanter. Il existe en effet des outils pour le bâtiment, les critères Haute Qualité Environnementale, pour la route, mais rien pour les déplacements.

MODULO souhaite être un outil au service des collectivités locales pour les aider dans les processus de décisions quant à la programmation des équipements de transports et déplacements, le lien entre programmation d'équipements urbains et programmation simultanée de modes de transports durables étant un maillon faible de la chaîne de décision en France. Ceci aboutit à un bilan carbone désastreux, l'accès aux nouvelles zones d'activités ou résidentielles éloignées des centres ville se faisant principalement par voiture.


Les étapes d'élaboration de l'indicateur
1- le choix d'un territoire expérimental : des travaux préliminaires ont été effectués sous la direction d'ITS Bretagne, menés par le cabinet Bustan, depuis 2006. Ces travaux ont permis de bâtir le partenariat nécessaire avec les organismes actifs dans ce domaine, et de poser les bases de la méthode de travail pour élaborer l'indicateur MODULO. Afin de progresser, un territoire expérimental doit entrer dans le projet, avec les caractéristiques suivantes :
- une zone péri-urbaine dynamique et en développement
- une sensibilité aux enjeux du développement durable dans le secteur des déplacements
- un intérêt des décideurs pour développer un outil de programmation et d'aide à la décision
- une structure de gouvernance (ScoT) pouvant être associée au projet
- l'existence de données sur les bassins de vie.

2- Les modalités de coopération
Les experts du projet travailleront à la collecte et à l'analyse des données sur le territoire sélectionné afin de poser les bases de l'indicateur MODULO. Ils auront besoin d'accéder à des données relatives au territoire et à sa population, les bases de données nationales sont mises à disposition par l'INSEE, mais des données plus fines seront nécessaires.

Des réunions régulières avec les partenaires du territoire seront organisées afin que le projet d'indicateur soit très régulièrement confronté à leurs pratiques et à leurs besoins, afin de garantir qu'à la fin du projet le résultat soit opérationnel pour les collectivités locales. Il est prévu, sur une durée de 18 mois :
- une réunion de lancement avec l'ensemble des partenaires pour présenter les étapes du projet, en juin 2009, où les experts dialogueront avec les partenaires du territoire expérimental afin d'échanger sur les objectifs du projet et les modalités de coopération, cette réunion visant à la mise à niveau de tous les partenaires ;
- une réunion sur les données nécessaires à l'élaboration de l'indicateur MODULO en septembre 2009 ;
- quatre réunions d'étape au fur et à mesure que l'indicateur se développe, ces réunions permettant la validation par les acteurs du territoire ;
- une réunion finale de présentation des résultats.

 

Partenariat

Le coordinateur est ITS Bretagne.
Les partenaires scientifiques du projet sont : l'ADEME (direction des déplacements), le CERTU, le Centre d'expertise technique de l'Etat (CETE de l'ouest), l'INSEE.
Le coordinateur scientifique est Bustan, qui a mené les études préliminaires pour ITS Bretagne.
Les partenaires locaux sont  le Conseil général du Finistère (direction des déplacements) et le SIOCA.