Mardi 17 Octobre 2017

Menu outils

 
Suivez l'actualité du SIOCA en vous abonnant au flux RSS
Actualité du Sioca

L'InterSCoT en Cornouaille

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Les territoires voisins

5 SCOT sont engagés au sein du Pays de Cornouaille  :

 

Cliquez sur la carte pour l'agrandir


la carte des 5 SCOT du pays de Cornouaille

 

En savoir + : Toutes les coordonnées des SCoT de Cornouaille

 

La démarche InterScot est animée sur le territoire cornouaillais par Quimper Cornouaille Développement.

3 axes de travail ont pu être déterminés comme prioritaires à l’échelle de l’Interscot. Il s’agit :

  • des déplacements ;
  • du littoral notamment vis-à-vis de la Loi littoral où il s’agira de définir les hameaux, villages à l’échelle de l’InterSCOT ;
  • de l’urbanisme commercial.

 

Des échanges d’expériences ont déjà eu lieu entre les territoires :

  • intervention de Mme Gilda Le GALL pour le SCOT de Quimperlé dans le cadre d’un séminaire du SCoT de l'ouest Cornouaille ;
  • participation de notre territoire aux SCoT voisins avec notamment la présentation de la démarche de GIZC au SCOT de Concarneau Cornouaille.

 

 

Qu'est ce que l'InterSCoT ?

L’interSCoT permet d'assurer la cohérence de SCoT voisins  autour de 3 objectifs :

  • Au minimum, éviter les incompatibilités, les contradictions et leurs possibles effets d’annulation des politiques engagées. Par exemples en ce qui concerne la protection des espaces naturels (principalement ceux qui débordent les périmètres de SCOT), la localisation des équipements et des zones d’activités et les orientations en direction d’un développement favorisant les transports collectifs.
  • De préférence, fabriquer de la complémentarité entre les projets et les orientations ; créer une continuité entre les politiques menées dans chaque SCOT ; lisser les effets de coupure engendrés par les limites des périmètres de SCOT ; reconnaître le fonctionnement propre de certaines entités situées à cheval sur plusieurs SCOT et considérer les « espaces intermédiaires » comme des espaces multipolarisés et non pas comme des espaces périphériques.
  • Au mieux, établir des coopérations pérennes ; assurer une cohésion des territoires locaux autour de projets régionaux, nationaux et internationaux ; anticiper et préparer l’avènement d’une véritable unicité de la planification à l’échelle des «grands territoires».

(source DRE Auvergne)